free web tracker

dimanche, juillet 09, 2006

Ré, la Blanche




Tout comme Evret, j’aime le 17, la Charente-Maritime.

Venez faire une escale sur nos trois îles !

L’île de Ré, la plus connue, fut chantée par C. Nougaro.
Ch. Aznavour rendit célèbre le petit bois de Trousse-Chemise ...

« L’Ile Blanche » s’étire sur 32 km et groupe une dizaine de communes sur trois îlots calcaires soudés : Ré, Loix et Ars.


Des roses trémières se dressent fièrement devant les maisons claires aux volets bleus ou verts.

Le nord a conservé ses activités maritimes.

Le phare des Baleines, haut de 55 mètres, surplombe la Conche des Baleines où les cétacés seraient venus s'échouer.

Entre les Portes et Loix, s’étalent 1500 hectares de marais : les sauniers y pratiquent la saliculture sur 350 hectares. Le sel alimentait, autrefois, le territoire français et faisait l’objet d’un commerce florissant avec l’Europe du nord. Les Rétais utilisaient des ânes en culotte pour porter la récolte de sel ou de varech.

Les habitants pratiquent encore l’ostréiculture et la pêche.

Saint-Martin-de-Ré, ville principale de l’île, est une ancienne place militaire. Elle fut fortifiée par Vauban au XVIIe pour protéger La Rochelle et Rochefort de l'invasion anglaise.
Les forçats étaient rassemblés dans la citadelle avant leur départ pour le bagne de Cayenne, en Guyane.
Le port actif commerçait avec le Canada et les Antilles.

Actuellement le vent joue dans les vestiges de l'abbaye cistercienne des Châteliers construite au XII siècle et ruinée en 1623.

À l'intérieur de l'île, on cultive des pommes de terre, des asperges et de la vigne. Les villages vendent des vins charentais et du Pineau.

Sur la côte sud, le clocher d’Ars, peint en noir et en blanc, sert aussi de repère aux marins.
Les dunes, battues par les flots, plaisent aux baigneurs.

L’île abrite des résidences d’écrivains, d’acteurs, de chanteurs, d’hommes politiques …
Ce lieu de villégiature à la mode est devenu assez cher et les autochtones y sont de moins en moins nombreux. Un pont relie Ré au continent mais l’île n’a pas perdu son charme.

Questions à 2 balles ...

- Visiteur, sais-tu pourquoi les ânes portaient la culotte à carreaux pour transporter le sel ou le varech ?

- Les Rétaises portaient une "quichenotte". Peux-tu expliquer ce que c'était et l'étymologie du mot ?

- Quel film de guerre fut tourné sur les plages de la Conche des Baleines et de Sablanceaux ?

Et une question à 10 balles pour les plus forts ! lol

- Quel outil permettait de ramasser le goémon ? Comment se nommait-il ?

Voici une question à 100 balles pour Christelle, visiblement très à l'aise pour les énigmes !!!

- Comment les Rétais appelaient-ils le varech ?

Libellés : ,

29 Comments:

Anonymous Christelle said...

Contente de te retrouver sur ton île, IKtaine ; cette histoire d'ânes culottés me rappelait bien quelque chose ... j'ai trouvé : expo Faits Divers de l'Apacc, il y avait un âne à roulettes avec un pantalon écossais : http://www.flickr.com/photos/31164085@N00/142096995/

Pourquoi un pantalon ? si l'histoire est vraie, c'est pour augmenter leur productivité, en leur évitant de lutter contre les mouches et moustiques ;-)

juillet 10, 2006 8:28 AM  
Blogger IKdix said...

Christelle, je suis très heureuse de t’accueillir sur ton île ...
Me voilà promue IKtaine ... grand bonheur ! ;-)
La photo que tu indiques ne manque pas d’humour ...

L'histoire des ânes en culotte est véridique. Ta réponse est juste mais légèrement incomplète.

juillet 10, 2006 12:36 PM  
Blogger Evret said...

Quichenotte c'est parce que touts les Charentés on mon niveau en anglais alors pour dire ne m'embrasse pas ils disent Quichenotte. La Quichenotte recouvrant en parti le visage elle rendait difficile les embrassades d'ou son nom Kiss not!

juillet 10, 2006 2:15 PM  
Blogger IKdix said...

Bravo Evret !
Je vois que tu as progressé en anglais ...
Tu as oublié de préciser la fonction de l'objet.

juillet 10, 2006 2:24 PM  
Blogger Gilles Desforges said...

Pardon, je regarde le billet et pas le jeu ... Un endroit où l'on va voyager ; c'est ce que semble annoncer ton second billet. Ca c'est chouette !

Christelle : je dois passer à côté d'un jeu de mots ; j'aurais écris IKten ...

IK : merci pour le lien que je viens de partager !

juillet 10, 2006 4:41 PM  
Blogger IKdix said...

Gilles, comme j'habite dans la région, j'y vais facilement.
J'adore l'île de Ré mais ce n'est pas ma préférée. Je décrirai cette dernière un peu plus tard.

Le jeu s’est greffé sur le billet car Christelle a trouvé tout de suite la réponse.
Du coup je maintiendrai mes « questions à 2 balles » ...

Très drôle Ikten ... lol
Scheiro, le sage homme, m’a promue Amirale avant mon départ !

juillet 10, 2006 5:24 PM  
Blogger Celtik said...

actuellement immobilisé, j'ai le temps de jouer !
voici donc quelques réponses :

quichenotte ou kichenotte,nom féminin(de quichon, mot régional)
Coiffe de travail de tissu léger, à larges ailes et laissant tout le visage dans l'ombre, portée en Vendée.

« Le jour le plus long » En 1961, l'Américain Darryl Zanuck relate le Débarquement de Normandie. Sur l'île de Ré, il trouve tout ce qui lui est nécessaire : l'ensoleillement, une plage - la Conche des baleines - qui dispose de blockhaus intacts et, surtout, un lieu où les badauds ne gêneront pas le tournage (l'île de Ré n'est alors accessible que par le bac). Il débarque donc sur l'île, accompagné de plusieurs centaines de figurants, pour la plupart des GI encore basés à La Rochelle.

juillet 10, 2006 5:55 PM  
Blogger Celtik said...

j'ai omis de te féliciter
pour ce beau voyage que j'ai fait cet après-midi de par ton billet édité

juillet 10, 2006 5:56 PM  
Blogger IKdix said...

Celtik, c'était bien "une invitation au voyage".

Evret a proposé la version contée dans notre région : « quichenotte » viendrait de kiss not (ne m'embrassez pas).

En fait, ta version est la bonne : la coiffe des faneuses était la quichenotte, dont l’étymologie viendrait de cuchon ou quichon (tas de foin), issus des patois du Centre et du Midi.

« Le jour le plus long » de Darryl Zanuck a été tourné dans l’île de Ré.
Un Rochelais, recruté comme manutentionnaire pour les décors, m’a raconté le tournage du film.
Les blockhaus avaient été repeints. Des cascadeurs, montés sur des péniches de débarquement en contreplaqué, sautaient dans les vagues au moment de l’explosion de l’embarcation. Sur la plage, des sacs de ciment, signalés par des triangles, explosaient au passage des figurants, dans une poussière grise comme de la fumée ... Certains jeunes furent blessés.

juillet 10, 2006 7:19 PM  
Anonymous Myblogforyou said...

Je passe trop tard, toutes les réponses sont trouvées!!
...mais bon je l'avoue, je n'avais pas les réponses ;-)

juillet 10, 2006 9:21 PM  
Blogger Evret said...

C'était fastoch le premier résultat de google donnait la définition.
Alors Ik est plutot Aix? Pas Oléron parce ke c'est pas trés fun comme Ile et Madame c'est le desert.

juillet 10, 2006 10:56 PM  
Blogger IKdix said...

Evret, tutoie-moi ou je te vouvoie ... lol

Je suis bien sûr très éprise d'Aix car les voitures n'y sont pas admises : j'ai souvent posé l'ancre dans ses anses lorsque j'avais un voilier.

Connais-tu la réponse de la "question à 10 balles" ?

juillet 10, 2006 11:24 PM  
Anonymous Christelle said...

Pour le goémon, un rateau de grève aide certainement au ramassage, comme mentionné sur :
http://www.bretagne-racines.ac-rennes.fr/p291304K/outils.htm
mais je préfère de beaucoup le rateau à pioka et le skoubidou (encore qu'ils servent à d'autres tâches).

Une piste pour Gilles - au sujet d'IKtaine : j'avais d'abord en effet pensé à IKten, mais maintenant qu'IKdix a pris seule la barre de son blog, c'est la formulation IKtaine qui s'est imposée...

juillet 11, 2006 12:47 AM  
Blogger IKdix said...

@ Christelle, tu es une joueuse redoutable.
Les moteurs de recherche n'ont pas de secret pour toi !

Par contre tu ne gagnes que la moitié de la "question à dix balles" ! lol
Quel est le nom de l'outil ?

Relis la fin du billet : j'ai ajouté une question spécialement pour toi.

Quant aux rateaux, ils sont spécialemnt redoutés par les amoureux ... lol

juillet 11, 2006 2:27 AM  
Anonymous Christelle said...

Pour le varech, j'en parlais justement à mon copain Jean-Paul et il m'a soufflé "sart'" ... mais c'est du patois de l'Ile d'Oléron ; alors, j'irai vérifier sur place début Août.
Ces voyages m'ont donné aussi l'occasion de trouver ce site sur les métiers de la mer :
http://www.isaa.fr/M%C3%A9tiers%20de%20la%20mer.htm

juillet 11, 2006 8:28 AM  
Blogger line said...

Merci pour ce petit voyage . La cote atlantique recèle des bijoux.

juillet 11, 2006 9:56 AM  
Blogger IKdix said...

@ Christelle
Le "sart'" était le nom du varech dans l'Ile d'Oléron.
Tu ne cites pas le nom donné par les Rétais.

Il semble que la "question à 100 balles" reste une énigme !

Merci pour l'adresse que tu cites.
Elle donne effectivement des informations intéressantes.


@ Line
Ce petit voyage virtuel présente les charmes de la côte atlantique.
C'est une destination possible pour cet été.

juillet 11, 2006 10:41 AM  
Blogger Mikkado said...

Bon, y a eu; hier, un tsunami sur la côte basque, suivit d'un vol de criquets qui ont même bouffé les cables téléphoniques, ce qui explique mon retard à commenter.
Je crois qu'il reste un petit centre de détention (C.D.) sur l'île de Ré avec un atelier qui confectionne des chaussures, style "clarcks", pour les inmates démunis des prisons continentales.
Est-ce que tu en sais plus à ce sujet , IK ?
Tu devrais écrire pour le Wikipedia ;-))

juillet 11, 2006 10:54 AM  
Blogger yb said...

Heu.réponse pour la question à 100 balles: "In rolon d'sart'": tas de varech de gros volume de borme cylindrique, accumulé le long de la "laisse de mer".

Bon j'ai trouvé ça dans le patois de l'ile d'Oléron.A mon avis j'ai tout faux non?

Ca va, je sors.Snif!

juillet 11, 2006 4:34 PM  
Blogger Evret said...

C'est une sorte de faucille je crois mais le non exact j'en est aucune idée.

Désolé j'ai le vouvoiement automatique ^^

juillet 11, 2006 5:37 PM  
Anonymous Christelle said...

Je trouvais que "sart'" était déjà très bien ... allez, une dernière ébauche de tentative pour le varech : est-ce que le mot recherché pourrait aussi avoir sa place au casino ?

juillet 11, 2006 5:59 PM  
Blogger line said...

Bon , pour cet été c'est raté je vais sur la côte basque , pas loin d'Hossegor. C'est superbe aussi!

juillet 11, 2006 7:57 PM  
Blogger Scheiro said...

Line, je ne voudrais pas te contredire, mais le Pays Basque s'arrête au sud de l'Adour, à Anglet
Hossegor, c'est superbe, mais c'est... dans les Landes :-{

juillet 11, 2006 9:47 PM  
Blogger IKdix said...

@ yb
Eh eh ... tu t’appliques mon ami ... « sart » appartient au patois oléronnais.
C’est quand même assez fort ! Oléron est voisine de l’île de Ré.
Tu sors mais reviens me voir souvent !

@ Evret
La faucille permet de couper les blés.
Le « ..... » est ramassé avec un grand râteau.
Je vois avec plaisir que tu aimes le jeu ... lol

@ Christelle
HA hhaaaaa ... tu es la joueuse la plus redoutable !!
Oui ... le mot peut également avoir sa place au casino.
Tu as sûrement trouvé !

@ Line
Hossegor est aussi une station balnéaire agréable.
Au lieu de surfer sur le Web, tu pourras le faire sur les vagues ... lol

@ Amiral Scheiro
Le Bidartais défend son Pays basque ... Merci pour la belle carte qu'offre le lien.

juillet 11, 2006 11:11 PM  
Blogger Evret said...

C'est bizarre je me souvient d'un musé breton où ils expliquaient la récolte des algues avec une faucille! Je vois parfaitement la fourche que tu décris mais son nom m'échappe! J'attends avec impatience la réponse!

juillet 12, 2006 12:34 AM  
Blogger IKdix said...

@ Evret
Certains hommes pouvaient utiliser des fourches mais l'outil spécifique était un grand râteau.

Merci pour ce "tu" bien amical ...
Cela me fait réellement plaisir.

juillet 12, 2006 2:37 AM  
Blogger line said...

Scheiro, tu peux me contredire.
En fait je prends mes vacances dans un petit village : Peyrehorade qui est dans les Landes, à quelques kilomètres du Pays Basque.

juillet 12, 2006 9:50 AM  
Blogger IKdix said...

Le « croupier » était un mot rétais qui désignait le varech.

http://www.cabuzel.com/oleron/index.php?option=com_glossary&func=display&letter=C&Itemid=80&catid=70&page=1

Il peut donc avoir sa place au casino !

Bravo Christelle !

Les questions à 2 balles se sont greffées sur le billet car les visiteurs se sont prêtés au jeu.
Je les en remercie.

juillet 14, 2006 2:26 AM  
Blogger IKdix said...

Je remercie Laurent Gébeau pour la carte de l'île de Ré.

N'hésitez pas à visiter son site : http://photosmtoo.free.fr/about.htm

août 03, 2006 2:22 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home