free web tracker

dimanche, juillet 23, 2006

Mensonges


« Les mythomanes manipulateurs pathologiques auraient un cerveau différent » concluent Yaling Yang et Adrian Raine, dans le numéro d'octobre du British Journal of Psychiatry.

Ils ont soumis 108 volontaires de Los Angeles à plusieurs tests psychologiques. Ensuite ces deux chercheurs de l’université d'USC ont mené une étude sur 12 menteurs pathologiques, 16 personnes antisociales et 21 individus dits
« normaux ».

L’IRM ou Imagerie à Résonnance Magnétique a montré des différences de structure de leur cerveau.

Les menteurs pathologiques présentent 22 % de matière blanche en plus : cet excédent de connections entre les neurones du lobe préfrontal permettrait de mieux interpréter les signaux affectifs émis par leurs interlocuteurs et expliquerait leur aisance à manipuler autrui.

Ils présentent 14 % de matière grise en moins, dans une région qui joue sur l’inhibition. Ils ressentent moins de scrupules.

Cette aptitude au mensonge nécessite cependant des efforts.
Raine affirme que « c'est presque une lecture de l'esprit. Vous devez pouvoir comprendre la mentalité de l'autre personne. Vous devez supprimer vos émotions ou les régler parce que vous ne voulez pas sembler nerveux. Il y a énormément à faire. Vous devez supprimer la vérité. »

Yang précise que ces résultats peuvent influer sur les diagnostics cliniques, le système judiciaire et le monde d'affaires.

Cette information n’est pas récente mais, vous, qu’en pensez-vous ?

Libellés :

13 Comments:

Anonymous Otchoz -en vacances- said...

Je suis neutre quant à l'article. En revanche, je reviendrai apporter ma lecture et mes commentaires à partir du 4 aout. D'ici là il faut m'excuser ma distance, c'est vrai pour ce blog et pour tous les autres...

juillet 24, 2006 11:49 PM  
Blogger Celtik said...

plutôt que mentir, ne rien dire !
est-ce que l'on peut tout dire ? surement pas, il faut donc ne pas dire (donc mentir) !
nous sommes souvent confrontés à des situations où le silence est bien plus bénéfique que des paroles mal interprétrées ou qui pourraient blesser.

la seule chose est de ne pas mentir aux enfants.

juillet 25, 2006 8:34 AM  
Anonymous Christelle said...

Il se pourrait bien que bon nombre des acteurs de la blogosphère présentent un excédent de matière blanche ... et peut-être même un léger déficit de matière grise dans les régions qui gèrent l'inhibition ;-> (source : expérience personnelle )

juillet 25, 2006 8:55 AM  
Blogger adjaya said...

Je doute très fortement de la valeur scientifique de ces tests : 108 personnes sur six milliards et des poussières, c’est comme un pet de none dans l’univers ( pardonne-moi l’expression ).
12+16+21, c’est également insignifiant comme matière à investigation : Je me permets de parler de matière plutôt que de sujets (humains ) puisqu’il s’agie de pesées, même si les outils employés sont d’une technologie de pointe ( IRM ) . Je suis disposé à croire que les manipulateurs sont dans une poignée de chercheurs en mal de popularité, relayés par un éditeur de presse spécialisée, prêt à tout pour se faire remarquer. Je note dans l’échantillon étudié l’absence de personnes anormalement honnêtes. Celles-ci pourraient présenter la même caractéristique de surplus de matière blanche que les menteurs, mais qui par leur surplus de matière grise en comparaison aux gens normaux, en ferait une meilleure utilisation.

juillet 25, 2006 6:21 PM  
Blogger adjaya said...

bon, ma dernière phrase est à considèrer avec humour, bien sûr :)

juillet 25, 2006 6:25 PM  
Blogger IKdix said...

@ Otchoz
No problem. Tes commentaires sont toujours lus avec plaisir.

@ Celtik
Parfois le silence reste préférable mais je suis convaincue que la vérité nous oblige à progresser plus vite.

@ Christelle, mon amie, tu es toujours la bienvenue.
Certains événements me confirment que tu as raison. Dans ce cas, le mutisme et l’éloignement restent les meilleures réponses.
En tout cas, je lis avec joie les billets de la Ligne 9 !


@ Adjaya
Je partage ton raisonnement.
- La « matière à investigation » me semble aussi insignifiante.
- D'autre part, nous ignorons s'ils ont confirmé leur hypothèse !
- Yaling Yang et Adrian Raine appartiennent à l’université de la Californie du Sud, qui est privée (USC ou University of Southern California, à Los Angeles).
Comme la compétition des équipes touche même les professionnels très qualifiés, des chercheurs peuvent avoir intérêt à faire des publications d’intérêt médiocre pour compléter leur liste.

juillet 26, 2006 6:52 PM  
Blogger raf said...

Donc au final ils ont menti en prétendant détenir le secret du mensonge, ça se mord la queue cette affaire.

juillet 27, 2006 1:17 AM  
Blogger IKdix said...

@ Raf
C’est effectivement amusant ... mais le mensonge sous-entend que son auteur mente délibérément.
Ici ce n’est pas le cas.
Adjaya et moi-même, nous donnons simplement notre avis.

juillet 27, 2006 4:50 PM  
Blogger raf said...

En tout cas je suis déçu, moi qui naivement pensais avoir trouvé des explications à ma pathologie mensongère ;-)

juillet 28, 2006 1:04 AM  
Anonymous Myblogforyou said...

Mentir c'est se compliquer la vie à souhait, ....je pense qu'il faut surtout avoir une très bonne mémoire pour pouvoir retomber à chaque fois sur ses pattes et ne pas se faire prendre.

juillet 28, 2006 6:38 PM  
Blogger IKdix said...

@ Myblogforyou
Le mensonge permet de plaisanter, de rendre service, de nuire ...
La cohérence des affabulations oblige le menteur à cloisonner la réalité.
Une « vie à tiroirs » exige trop d’efforts et complique trop l’existence !

@ Raf
Smaïn a déclaré : « Tous les acteurs sont des menteurs ... ».
Si tu excelles dans le mensonge, n’hésite pas à plonger dans le septième art.
Ta pathologie deviendra un talent que chacun louera ... lol

juillet 29, 2006 9:19 AM  
Blogger yb said...

Le poète est un mensonge qui dit toujours la vérité.
[ ]
Cocteau, Jean

juillet 29, 2006 9:11 PM  
Anonymous redfag said...

je ne crois pas non plus que cette étude ait une valeur scientifique. depuis "la crise de la psychanalyse" engendrée par le structuralisme (Deleuze et Foucault en tête), les "intellectuels/chercheurs" s'accordent à résoudre tout par la biologie, science auréolée de sérieux. Ils ont fait pareil avec l'homosexualité, tout à coup, une tonnes d'études ont démontrées que ça venait d'un gène ! je dirais que ça permet de sourire un peu, ce type d'étude, ça distrait.

août 03, 2006 2:02 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home