free web tracker

samedi, mars 10, 2007

Les inondations de la Charente

Crue de la Charente à Taillebourg
Autrefois les gabarres transportaient sur la Charente des tonneaux d’alcool, des céréales, des pierres et du papier mais elles disparurent au XX siècle. Quelques unes ont réapparu au XXI siècle pour le tourisme fluvial.

Les Romains n’ignoraient pas les caprices de ce fleuve puisqu’ils avaient construit une voie qui tenait compte des crues du « Carantonus ».

Cette Charente qu’Henry IV nommait « le plus beau ruisseau du royaume » se rebelle ! Depuis quelques jours, les inondations obligent les automobilistes à utiliser la chaussée romaine surélevée, maintes fois remaniée entre le XII et le XX siècle.

Ses crues hivernales, parfois printanières, sont liées aux périodes pluvieuses et à la saturation des nappes phréatiques.

Elles gênent la vie des ruraux mais aussi celle des citadins. Actuellement, Cognac est plus citée pour ses eaux que pour son alcool !

« La vigilance des crues » informe sur l’évolution des inondations et des risques encourus. Le maximum est situé à Taillebourg mais la décrue est amorcée.

« En France, une commune sur trois est concernée par le risque d'inondation. Face à ce risque, dont les dégâts sont estimés en moyenne à 250 millions d’euros par an, l’Etat investit sur des études relatives aux phénomènes d’inondation (atlas et PPRIn). »

Libellés : , ,

19 Comments:

Anonymous Christelle said...

Verrons-nous sur les bords de la Charente - comme en Hollande - des maisons flottantes (ou plutôt amphibies ) ?
Ce ne sont pas des house-boats mais bien des maisons construites sur un caisson de béton qui leur permet de monter entre 4 piliers dès que l'eau s'élève ; elles redescendent à la décrue.
Voir l'article ici et la réponse d'un constructeur français qui a aussi déposé un brevet.

mars 10, 2007 8:29 AM  
Blogger Evret said...

Malheureusement les crues n'arrive jamais jusqu'ici. Mais bon apparemment il va faire beau maintenant :(

mars 10, 2007 2:22 PM  
Blogger IKdix said...

@ Christelle, dans notre région, les habitants s’adaptent à la nature.
Avant d’acheter ou de faire construire, ils se renseignent sur la grande inondation de 1982.
Certains louent des maisons dans des zones inondables. Les loyers sont moins chers mais les inconvénients sont importants lors des fortes crues. Des barques viennent chercher les habitants pour leurs déplacements en ville. Après la décrue, les moisissures envahissent leurs maisons.

L’idée des maisons amphibies est intéressante.
Dick Van Gooswilligen, de la société Dura Vermeer, rappelle que “Les piliers sont enfoncés profondément dans le sol … Ils résisteraient même à des courants de haute mer.”


@ Evret devra bientôt rejoindre ce lycée préservé par le fleuve !
Pauvres pêcheurs, priez pour lui ! :-))

mars 11, 2007 12:43 AM  
Blogger raf said...

ah oui une maison amphibie sur le pacifique, avec un sol en verre, je suis preneur ! :-)
Sympa cet article, les photos sont de toi non ?
Tiens la mouette pour une fois je me permets de faire la sirène, j'ai publié sur la Republika un long texte (mais très facile à lire). Il est la cause de nombreux retards dans mes publications, alors je viens ici t'inviter à le lire, si tu en as le temps et l'envie, pour me donner le regard de la mouette.
A bientôt l'amie !

mars 12, 2007 3:26 PM  
Blogger Scheiro said...

Alors, IK, c'est la décrue ? T'as mangé combien de boite de foi gras en attendant que la Charente retrouve son lit ;-))
Je me suis posé la même question que Raf : es-tu l'auteure des photos mis en ligne ici ?
Taillebourg est un charmant village. Il faudra qu'un de ces jours je repasse dans le coin pour revoir ça de plus près.

mars 13, 2007 11:32 AM  
Blogger IKdix said...

@ Désolée, Raf !
J’ai déjà acheté la maison amphibie, sur le Pacifique, que tu convoitais !
Grâce au sol en verre, la Mouette repère tous les beaux poissons ! :-)
Tu as eu raison d’annoncer ton beau texte car je croyais ce blog en sommeil.
Par contre je visite régulièrement Ethos et j’apprécie.
A bientôt l’Amiraf.

@ Scheiro, j’ai visité Taillebourg avec des amis, la semaine dernière. J’ai fait ces photos à partir des jardins du château mais je n’ai guère de talent dans ce domaine. Le site du village offre aussi des images de la crue de l’an passé.

Amiral, la Charente n’a fait qu’amorcer la décrue. Les inondations persistent.
Elles ne me concernent pas personnellement donc elles ne peuvent entamer mes réserves de foie gras ! :-))

mars 13, 2007 7:56 PM  
Anonymous Tizel said...

Et oui, on a parfois tendance à oublier la logique des vieux sages.

Si les romains ont pris la peine de surélever leurs voies, ce n'est pas pour rien.

Malheureusement, on ne vie plus que dans l'instant, sans voir les risques qui pourront survenir à long terme...

Tizel

mars 14, 2007 2:28 PM  
Blogger Scheiro said...

Ha ! Heureusement que les photos sont de toi, la Mouette, j'étais déjà prêt à faire un mail à la police des blogs pour dénoncer un défaut d'accréditation d'images ;-))

Blagues mises à part ces photos illustrent très bien tes propos et donnent envie d'attendre la décrue pour faire un tour dans le coin, sans bottes en caoutchouc qui montent sous les aisselles.

Bon, comme il y a pas mal de temps que tu n'es pas passé sur C.D. je voulais te signaler - au cas où tu n'aies pas lu le post - ainsi qu'à tes lecteurs, que je tente une expérience "participative" en espérant que ça marchera mieux que celle de la Royal.

Toutes les explications se trouvent sur Symphonie. Tous et toutes sont les bienvenus ;-))

mars 17, 2007 4:54 PM  
Blogger raf said...

moi je te félicite IK les photos sont réussies, celle prise des hauteurs est superbe !
La Republika n'est pas morte ! que neni ! elle vient même de faire peau neuve ! :-)

mars 18, 2007 6:02 PM  
Anonymous perle said...

Moi qui croyais avoir lu ou entendu que tes nappes phréatiques étaient comme les miennes, à sec. Me voilà bien estomaquée! on va donc pouvoir remplir les piscines en charentes....

mars 21, 2007 9:25 AM  
Blogger IKdix said...

@ Raf
Merci pour l’inondation de tes mots chaleureux. :-))
Ta Republika me plaît de plus en plus !

@ Perle
Je suis contente de te lire à nouveau. :-)
Sois rassurée pour tes vacances en Charente ! Contrairement aux autres années, aucun arrêté préfectoral ne t’interdira de remplir ta piscine !

mars 24, 2007 5:14 PM  
Blogger IKdix said...

Tizel, tu rappelles que nous avons « tendance à oublier la logique des vieux sages ».

Selon une étude, la chaussée surélevée de Saint-James, construite sur une ancienne voie romaine, témoigne que cette zone est inondable depuis plus de 800 ans. Actuellement cette voie rend bien des services en période de crue.

La catastrophe de Vaison-la-Romaine, le 22 septembre 1992, confirme que les habitants ont oublié les crues passées et ont construit sans s’informer des risques possibles.
La vidéo montre combien « l’homme est présomptueux quand il imagine pouvoir domestiquer la nature.»

L’information des conditions météorologiques, pourtant donnée, avait été mal relayée par les médias.
Depuis 2001, la carte de vigilance météorologique tient la population au courant des risques.

mars 24, 2007 5:30 PM  
Blogger IKdix said...

Scheiro, la décrue s’effectue lentement.
Dommage ! J’aurais tant voulu te voir « en bottes en caoutchouc qui montent sous les aisselles. » :-))

J’ai renoncé pendant quelques jours au bloging. Manque de temps !

L’expérience du wiki est intéressante mais je déclinerai l’invitation. J’ai déjà du mal à entretenir mon propre blog. Je cours après le temps car la vie réelle m’absorbe beaucoup ces derniers temps.
Par contre, il se peut qu’en période de vacances je poste un petit billet. :-)

mars 24, 2007 5:34 PM  
Blogger Scheiro said...

Ce n'est pas grave IK, cet espace est ouvert et rien ne presse. Je vois Vertical Horizon comme un substitut au blogging, une autre manière de de dérouler des phrases.
Tu sera tjs la bienvenue, quelque soit la saison.
J'espère que les vacances de Pâques te laisseront un peu plus le loisir de blogger.
Seul Villepin, l'échassier, pourrait se promener sans cuirasses caoutchoutées dans ta campagne, IK ;-)

mars 25, 2007 5:30 PM  
Blogger IKdix said...

Scheiro, les échassiers fuient les zones urbaines.
Comme j'habite en ville, me voilà rassurée ! :-))

mars 26, 2007 12:54 AM  
Anonymous Legweak said...

Je suis passé le 12 mars au "dessus" de la Charente par l'autoroute A10. C'était au petit matin. Avec les crues il y avait un voile de brume et une lumière sublime pour faire des photos mais sur l'autoroute pas vraiment pratique pour s'arrêter et sortir l'appareil ;)

mars 29, 2007 10:45 AM  
Blogger Evret said...

C'est finit!
La prairie est blanche couverte de particules de sédiments!

mars 29, 2007 6:32 PM  
Blogger IKdix said...

@ Legweak
Je suis contente de ta venue sur mon blog. :-)
J’aime bien lorsque la Charente est plongée la brume.
Sur ton site « Instants-photos », j’ai retrouvé un peu cette ambiance.
J’ai également aimé les photos des plages landaises. Cette région est superbe !

@ Evret
La décrue a laissé des sédiments mais aussi des odeurs peu agréables, dans certains endroits.

La venue du printemps annonce des jours meilleurs.
Les arbres ne prendront plus leur bain de pied mais les hommes prendront leur pied dans les bains ! ;-)

mars 29, 2007 9:13 PM  
Anonymous Dyanne said...

You write very well.

novembre 11, 2008 9:46 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home