free web tracker

samedi, octobre 07, 2006

Justice et médias

Tizel a parlé dernièrement de l’affaire Marie Besnard, « l'un des plus grands mystères judiciaires du XX siècle. ». Le dossier Seznec a également marqué la chronique judiciaire française depuis 1923.

Au petit matin du 25 mai 1923, deux hommes quittèrent Rennes dans une Cadillac pour la vendre à un intermédiaire, à Paris. Le trafic des vehicules était fréquent après la Première Guerre mondiale.
Le conseiller général du Finistère,
Pierre Quéméneur , allait aussi recevoir à Paris un chèque de 60 000 francs que son beau-frère, Maître Pouliquen, avait envoyé pour payer partiellement une dette. Le riche marchand de bois disparut mystérieusement au cours du voyage.
Son compagnon, Guillaume Seznec, expliqua que, suite à une panne de voiture, il avait déposé, en gare d'Houdan, son ami qui voulait poursuivre son voyage. Ce maître de scierie, âgé de 45 ans, fut alors suspecté et arrêté.
Le mobile évoqué était le vol : les sommes et le chèque de Quémeneur devaient permettre à Seznec d’acheter une propriété bretonne.
Un dossier raconte fort bien l’affaire.

En 1924, la justice condamna Seznec aux travaux forcés à perpétuité malgré l'absence de preuves. De plus le corps de la victime ne fut jamais retrouvé.
L'avocat général affirma en 1924 :
« Si le mobile du crime apparaît clairement, par contre, les conditions d'exécution n'ont pu être précisées. »
La presse révéla le drame, relata l’enquête et annonça le verdict. Les journaux commentèrent la culpabilité évidente de Seznec et n’ébruitèrent pas les activités illégales du conseiller général enrichi pendant la guerre.

En 1927, Seznec fut incarcéré dans le Camp de la Transportation de Saint-Laurent-du-Maroni puis transféré en 1928 au bagne des Iles du Salut, en Guyane Française.
En 1947, le général de Gaulle lui accorda sa grâce.
Le prisonnier rentra en métropole l’année suivante et voulut sa réhabilitation. En 1953, à Paris, il fut renversé par une camionnette qui prit la fuite. Il mourut le 13 février 1954 des suites de ses blessures.
Les actualités cinématographiques retracèrent l'affaire Seznec (vidéodu haut) Alors que la justice maintenait sa culpabilité, l’homme clamait son innocence.


Pendant plusieurs années, les descendants, notamment son petit-fils Denis Seznec, avaient combattu pour réhabiliter l’accusé qui avait toujours clamé son innocence. Leur lutte avait reçu le soutien de nombreuses personnalités.
En 2001, Marylise Lebranchu, Garde des sceaux, demanda une nouvelle révision de l’affaire.
En 2005, la commission de révision des condamnations pénales autorisa la réouverture du dossier.
Aucun procès ne pouvait être envisagé à cause du décès de Guillaume Seznec.
La télévision permit souvent aux proches de Seznec de s’exprimer pour mener leur lutte. Avec la presse, elle annonça la réouverture.


Les 5 et 6 octobre 2006, le dossier fut examiné.
L’avocat général, Jean-Yves Launay, requit le bénéfice du doute au profit de G. Seznec .
Le président de la Cour, Bruno Cotte, précisa que les héritiers de P. Quémeneur ne seraient ni présents ni représentés lors de l’audience.
Le conseiller rapporteur, Jean-Louis Castagnède, rappela les grandes phases du dossier et les diverses requêtes en révision. Il écarta aussi tout complot policier.
L'avocat général,
Jean-Yves Launay, plaida pour l’annulation de la condamnation de Guillaume Seznec.
« Sans remettre en cause le principe de l'autorité de la chose jugée, il est tout aussi nécessaire que l'institution judiciaire accepte de se remettre en cause lorsqu'elle s'est trompée » a-t-il déclaré.
Selon lui, la condamnation de Seznec a pu couvrir un scandale lié à un trafic de Cadillac qui impliquait des personnalités de l’époque. L'inspecteur de police Pierre Bonny, chargé de l’enquête, aurait pu fabriquer des faux pour couvrir ces personnes. Son comportement dans l'affaire Stavisky et dans la Gestapo avait confirmé son manque de scrupules.
L'avocat général pense que c’est «
l'une des hypothèses possibles mais surtout l'une des plus vraisemblables ».
Puis les avocats de Denis Seznec, Yves Baudelot et Jean-Denis Bredin, plaidèrent
Le 14 décembre 2006, la chambre de révision précisera si la condamnation de 1924 sera annulée.
Une trentaine de journalistes assistèrent à l'audience de la Cour.
Internet a complété les informations de la presse écrite et de la télévision : la presse et la télévision numériques, les documents d’époque proposés par l’INA et les commentaires des blogs ont permis aux internautes se mieux se renseigner.

Si les médias peuvent interférer sur l’affaire, comme dans l’affaire de Grégory Villemin, les médias restent aussi à l’affût des dérapages de la justice.
Les médias sont devenus « un enjeu majeur dans le processus judiciaire ». Il existe une interaction entre la presse, la radio, la télévision et Internet.
Une jeune magistrate vitupérait :
« Les reporters sont des requins, assoiffés par l’odeur et le goût du sang. Ils bousculent tout sur leur passage. Et ils repartent sans se soucier du mal qu’ils ont fait en laissant parfois derrière eux des juges détruits.
»

"Sans remettre en cause le principe de l'autorité de la chose jugée, il est tout aussi nécessaire que l'institution judiciaire accepte de se remettre en cause lorsqu'elle s'est trompée."

Je n’oublie pas cette phrase de l'avocat général. Je constate que la justice française commence à se poser la question. L’affaire d’Outreau l’a aussi récemment contrainte à le faire.

Libellés : ,

13 Comments:

Blogger yo-cox said...

Pourvu que la condanation soit annulée! Il est temps, grand temps! Yo-cox

octobre 10, 2006 11:13 AM  
Blogger raf said...

As tu entendu parler IK de la terrible affaire "Loiseau", un flic enfermer pour casser une vague de révolte au sein des syndicats policier ?
En gros c'est un peu le même principe, il est gracié mais coupable (d' accusations de braquages, sans preuves). Aujourd'hui il voudrait être skipper pour partir au loin avec son bateau oublier un peu nos sales tronches. Mais il ne peut pas, parce qu'un skipper doit avoir un casier vierge.

octobre 14, 2006 3:39 AM  
Blogger IKdix said...

@ Yo-cox
L’innocence de Seznec serait reconnue tardivement mais accueillie avec joie par la famille et les nombreuses personnes sensibilisées par l’affaire.

En fait les preuves qui ont pesé dans le dossier Seznec comportent bien des zones d’ombre.

1. 3 cheminots, qui sortaient protéger leurs tomates du gel, témoignèrent que 2 hommes en voiture leur avaient demandé la direction de Paris, le 25 mai 1923 vers 22 heures.
Problème
- « Cette nuit-là, selon la météo, était de 4,3° C. A 7 heures, il faisait 9,5° C ».

2. Les policiers trouvèrent chez l’accusé la machine à écrire qui permit de taper la promesse de vente (retrouvée dans une valise au Havre) ; la vente d'une propriété de Quémeneur en faveur de Seznec était le mobile du crime
Problèmes
- Aucun témoin ne vit les policiers découvrir la machine.
- L'inspecteur Bonny reconnut, en 1936, « qu'il avait déposé la machine à écrire dans l'atelier de Seznec".

3. Le 13 juin 1923, deux témoins aperçurent Seznec dans le train du Havre et dans le magasin où il achetait la machine à écrire. La vendeuse le reconnut également..
Problèmes :
- L’un des témoins était l’ami de l'inspecteur Bonny et l’autre tenait une affaire de machines à sous grâce à une dérogation policière.
- La vendeuse revint sur son témoignage en 1993 et expliqua que les policiers s'étaient
« montrés irrespectueux et agressifs, tant que ce qu’elle disait n'allait pas dans leur sens. »
- Seznec avait toujours juré qu’il était à Saint-Brieuc le 13 juin et qu'il ne connaissait pas cette machine.
- Mme Raoult et la religieuse Mère Saint-Charles rencontrèrent l’accusé à Saint-Brieuc, le 13 juin.

3. Plusieurs personnes affirmèrent avoir rencontré Quémeneur après son
« assassinat »
: le receveur de bus François Le Her, le notaire Me Danguy des Déserts, le cheminot Yves-Marie Le Berre, Alfred Lajat, Mme Petit, André Rivière, Henriette Muller.
Pierre Quémeneur ne mourut peut-être pas dans la nuit du 25 au 26 mai 1923.

4. Seznec raconta qu’il servait de prête-nom pour Quémeneur dans un trafic de Cadillac.
A Paris, son ami était en contact avec un intermédiaire, nommé Scherdy, qui se disait américain.
La police ne le crut pas. Pourtant ce vendeur de voitures fut retrouvé deux ans après le procès.

5. Pierre Bonny, âgé de 28 ans en 1923, était le bras droit du commissaire Vidal, chargé de l'enquête.
Problèmes
- La sûreté lui confiait des « missions spéciales ».
- Bonny fut révoqué en 1935 après des condamnations pour corruption de fonctionnaires et violation du secret professionnel. Il fut fusillé en janvier 1945 à cause de sa collaboration avec la Gestapo.
Bonny aurait confié à son fils Jacques :
« ... Seznec était innocent.»

octobre 15, 2006 4:22 PM  
Blogger IKdix said...

@ Raf, la thèse d’une accusation montée contre Seznec pour protéger des politiques me semble fort possible.

L’affaire "Dominique Loiseau" aurait des ressemblances. Les milieux policiers et des syndicats parlent de l’acharnement de l’IGS (la police des polices) contre cet inspecteur qui fut pris pour un autre.

En 90, à Paris, 6 policiers « ripoux » (dont plusieurs officiers de police judiciaire de la Brigade de Répression et d’Intervention) furent jugés pour attaques à main armée, braquages avec prise d’otage et association de malfaiteurs.
L’inspecteur Dominique Loiseau, condamné à 12 ans de réclusion criminelle, clame toujours son innocence. Il a été gracié en 1993 par F. Mitterrand.

Son histoire est racontée par le livre du journaliste Michel Naudy « L’affaire Loiseau : le dossier noir de la police des polices ».
Dominique Loiseau est co-scénariste du film « 36 quai des Orfèvres » d’ Olivier Marshall.

octobre 15, 2006 4:31 PM  
Blogger raf said...

Il est également au centre du documentaire "l'affaire Loiseau" de Fabienne Godet, dont j'ai fais le montage son.
Je crois qu'en dehors de cette affaire d'état (Loiseau parmi les six était complètement hors-jeu question preuves), le plus interessant de l'histoire, c'est sa rencontre en prison avec Michel Vaujour, ex ennemi public numéro 1. Le gardien les a placés ensemble et a dit au malfrat : "prend soin de Dominique, il veut se pendre"
Ces deux là sont devenus copains comme cochon, et ont passé leur temps à philosopher dans leur cage.
Ils sont encore aujourd'hui grands amis.
Si tu veux connaitre les détails de l'histoire, c'est ici

octobre 17, 2006 3:57 AM  
Anonymous Anonyme said...

ENFIN LA VERITE SUR L’AFFAIRE SEZNEC

Les Editions de La Lauze
29, rue des Jacobins
24000 – Périgueux
n° tél. : 05 53 45 43 70
fax : 05 53 45 43 74
adresse internet : la.lauze@wanadoo.fr

(Diffusion et distribution par de Borée - 53, rue Fernand Forest - 63540 - Romagnat
- Tél : 04.73.15.35.25 - Fax : 04.73.15.35.26 - mel : romagnat@deboree.com)

annoncent la parution du dernier ouvrage de l’historien

Guy Penaud

« L’Enigme Seznec »

(320 pages, nombreuses illustrations inédites, 20 euros)

Pierre Quéméneur, conseiller général, parti de Bretagne vers Paris à bord d’une Cadillac avec Guillaume Seznec, a mystérieusement disparu au cours de la nuit du 25 au 26 mai 1923. Depuis, il n’a jamais plus donné signe de vie. Son corps n’a jamais été retrouvé. Guillaume Seznec, condamné au bagne pour le meurtre de son ami, a toujours clamé son innocence. Guy Penaud, commissaire principal de police honoraire et historien (voir sa biographie dans « Wikipedia », à la suite de laquelle sont citées toutes ses publications), a réalisé une véritable contre-enquête sur le terrain, dans les archives officielles, les bibliothèques, auprès de divers services de l’Etat, pour finalement retracer aussi objectivement, chronologiquement et complètement que possible cette affaire complexe. Pour la première fois, tous les éléments, que ce soit la procédure initiale ou les plus récentes révélations (à charge ou à décharge) sont analysés, décortiqués, replacés dans leur contexte. Il s’agit d’un ouvrage qui fera date et qui devrait permettre au lecteur de se faire enfin une opinion définitive sur l’une des affaires judiciaires les plus extraordinaires de ce dernier siècle, affaire, rappelons-le, qui a été examinée le 5 octobre dernier par la Chambre criminelle de la Cour de cassation statuant comme cour de révision (le jugement sera rendu le 14 décembre prochain).

Extrait d’un article paru, le 9 octobre 2006, dans "Ouest-France" :

"On ne compte plus les livres consacrés à cette énigme ; celui tout récent de Guy Penaud (« L’Enigme Seznec » publié par les Editions de La Lauze, à Périgueux) pèsera d'un poids certain dans l'interminable débat de l'opinion. L'auteur, originaire de Pau, habite le Périgord. Il peut se prévaloir d'une certaine distance. Auteur d'une trentaine d'ouvrages, dont plusieurs consacrés à de grandes affaires criminelles, cet ancien commissaire de police s'est mis en tête de redécortiquer toute la procédure, reprenant aussi toutes les vraies ou pseudo-révélations survenues depuis. Pas de littérature, pas de pathos, Penaud n'est d'aucun camp, sauf celui de l'investigation froide, voire vétilleuse. En vrai flic, teigneux et sans haine, il fouille, recoupe les sources. Les partisans de la révision du procès n'aimeront pas : l'auteur ne leur passe aucune approximation ou omission. A lire par tous ceux qui veulent se forger une opinion sincère..."

octobre 19, 2006 10:37 AM  
Anonymous Anonyme said...

La condamnation de Seznec ne sera pas révisée car la demande est, encore une fois et à dessein, mal présentée. Une annulation de la condamnation serait en effet la ruine du fonds de commerce de Denis Le Her. Lisez donc les livres de Michel Keriel : Seznec - l'impossible réhabilitation ; Autour de Seznec (sur www.manuscrit.com - taper keriel dans rechercher. Au 14 décembre et rira bien qui rira le dernier... Tontonzy

novembre 06, 2006 5:29 PM  
Anonymous Anonyme said...

Guard Our Downcast Prices at www.Pharmashack.com, The Creditable [b][url=http://www.pharmashack.com]Online Chemist's boutique [/url][/b] To [url=http://www.pharmashack.com]Buy Viagra[/url] Online ! You Can also Actuate to Unpaid Deals When You [url=http://www.pharmashack.com/en/item/cialis.html]Buy Cialis[/url] and When You You [url=http://www.pharmashack.com/en/item/levitra.html]Buy Levitra[/url] Online. We Also Be adversity with a Leading Generic [url=http://www.pharmashack.com/en/item/phentermine.html]Phentermine[/url] Proper in behalf of Your Victuals ! We Scourge Function look at [url=http://www.pharmashack.com/en/item/viagra.html]Viagra[/url] and Also [url=http://www.pharmashack.com/en/item/generic_viagra.html]Generic Viagra[/url] !

février 13, 2010 4:23 AM  
Anonymous Anonyme said...

Predilection casinos? probe this environmental [url=http://www.realcazinoz.com]casino[/url] helmsman and wing it adulterate online casino games like slots, blackjack, roulette, baccarat and more at www.realcazinoz.com .
you can also corroborate our untrained [url=http://freecasinogames2010.webs.com]casino[/url] veer at http://freecasinogames2010.webs.com and win absent from greater than to corporeal mutate !
another lone [url=http://www.ttittancasino.com]casino spiele[/url] lay is www.ttittancasino.com , as opposed to of german gamblers, while manumitted online casino bonus.

février 21, 2010 5:55 AM  
Anonymous Anonyme said...

facetiousness impassable in realize this without payment or fence [url=http://www.casinoapart.com]casino[/url] hand-out at the greatest [url=http://www.casinoapart.com]online casino[/url] criterion with 10's of late-model [url=http://www.casinoapart.com]online casinos[/url]. actions [url=http://www.casinoapart.com/articles/play-roulette.html]roulette[/url], [url=http://www.casinoapart.com/articles/play-slots.html]slots[/url] and [url=http://www.casinoapart.com/articles/play-baccarat.html]baccarat[/url] at this [url=http://www.casinoapart.com/articles/no-deposit-casinos.html]no despatch casino[/url] , www.casinoapart.com
the finest [url=http://de.casinoapart.com]casino[/url] to UK, german and all monstrous the world. so as regards the treatment of the cork [url=http://es.casinoapart.com]casino en linea[/url] corroborate us now.

mars 16, 2010 9:30 AM  
Anonymous Anonyme said...

Good day


FREE ebay has finally arrived in the 21st century" at http://www.BuySellDirect.net

http://www.BuySellDirect.net is 100% FREE

avril 23, 2010 10:22 AM  
Anonymous Anonyme said...

Vient de paraître :
* Penaud Guy,''L'inspecteur Pierre Bonny - Le policier déchu de la "gestapo française" du 93, rue Lauriston'' Editions L'Harmattan, 2011

mai 25, 2011 8:11 AM  
Anonymous Anonyme said...

top [url=http://www.001casino.com/]free casino games[/url] brake the latest [url=http://www.casinolasvegass.com/]casinolasvegass.com[/url] manumitted no set aside bonus at the best [url=http://www.baywatchcasino.com/]bay take note of casino
[/url].

février 06, 2013 1:12 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home