free web tracker

dimanche, août 27, 2006

L’argent de poche en Europe

Les jeunes reçoivent souvent des sommes pour Noël, les anniversaires, les services rendus ou pour récompenser un bon carnet scolaire. Certains disposent d’un argent de poche mensuel pour apprendre à gérer un budget.

En France, un sondage du CSA fut réalisé en août 2006 pour le compte de LCL (ex-Crédit lyonnais) auprès de 501 parents et de 502 enfants de 7 à 15 ans.
Cette banque peut s’intéresser aux montants et aux usages de l’argent de poche puisque Jean-Daniel Lévy, responsable de l'étude chez CSA, évalue l'enveloppe globale de ces sommes à deux milliards d'euros !

Le montant varie selon les âges :
- 12 € par mois entre 7 et 10 ans
- 16 € entre 11 et 13 ans
- 30 € entre 14 et 15 ans.

La moitié des jeunes disposent en moyenne de 23 € d’argent de poche chaque mois. Les enfants uniques reçoivent une somme plus élevée.
En 2006, les Français appliquent encore les vieux schémas : ils donnent 28 € aux garçons et 16 € aux filles !

Les jeunes thésaurisent souvent en vue d'un achat important. Les garçons optent pour les jeux vidéo, les lecteurs mp3 et les téléphones portables alors que les dépenses des filles s’orientent davantage vers les vêtements et les chaussures.

74% des mères surveillent les achats de leur enfant alors que 54% des hommes s’en préoccupent. Seuls 7% des enfants estiment que leurs parents les contrôlent trop.

Les deux tiers n'en parlent pas dans la cour de récréation. Selon les auteurs de l'étude, ce silence correspondrait à une absence de revendication et non à un tabou.


Qu’en est-il dans les autres pays d'Europe ?
Le sujet a été abordé dans l’étude Ipsos qui ciblait « l’influence des enfants sur le budget familial », en avril 2003.


Les jeunes Européens touchaient en moyenne 31 euros mais le montant variait :
selon l’âge
- 27 € pour les 11-14 ans
- 47 € pour les 15-17 ans
- 62 € pour les 18-20 ans.
selon les pays
- 59 € chez les Portugais

- 42 € chez les Italiens
- 34 € chez les Allemands et les Belges
- 22 € chez les Français (pratiquement le même montant qu’en 2006).

En France et dans les pays latins, selon l’étude, l’argent de poche est réduit ou discontinu car les parents effectuent les achats pour leur progéniture qu'ils pouponnent davantage.

Les pays du Nord et notamment les Allemands
, pensent que l’autonomie passe par la gestion d’un budget : 80 % des jeunes perçoivent une somme fixe et régulière.

Curieusement, d’après les sondages, le niveau de vie des parents influe peu sur l’argent de poche.
Le nombre des enfants intervient peu sauf si la famille n'en a qu'un.
Ces constatations égratignent certains clichés !

Libellés :

27 Comments:

Anonymous Christelle said...

Une enquête (franco-française ) présente ses chiffres ici, avec des indications différentes au sujet de la parité filles-garçons...

Il fallait bien que quelqu'un se décide à commenter... mais le sujet n'est pas très ouvert. ;-)

août 28, 2006 5:23 PM  
Blogger IKdix said...

Un sondage est simplement un indicateur.
Ces deux sondages me semblaient pertinents car ils questionnaient des hommes, des femmes et des enfants d’origines différentes.
Celui que tu cites n’a interrogé que des femmes lectrices du «Journal des Femmes ». Cela peut modifier les réponses car les mères sont plus pointilleuses sur la parité.

Quoi qu’il en soit, je ne comprends pas les parents qui donnent plus à leur fils qu’à leur fille !

Le sujet ouvre sur plusieurs sujets :
- l’éducation et l’argent
- les jeunes et la société de consommation
- la parité
- l’autonomie des jeunes
- l’éducation selon les pays européens
- l’argent et l’affection

août 28, 2006 6:03 PM  
Blogger raf said...

S'lut la mouette, ravi de te voir de retour.
La différence d'argent de poche entre filles et garçons et les belles déclarations annoncées par le sondage que propose Christelle nous montre un beau paradoxe... Vient il du fait que seul les femmes ont répondu au deuxième sondage ou avons nous là une énième preuve de l'indécrottable hypocrisie française ? (la même qui par exemple nous fait dire "non, non on est pas racistes en france", puis "ah bon ? 20% pour le pen? c'est pô moi !") voilà une question bien délicate...
Il serait également interressant de savoir si le fait d'insiter les enfants à gérer leur argent de poche a un impact sur leur comportement adulte de consommateurs.
y a t'il moins de surrendettés en Allemagne ?

août 28, 2006 7:00 PM  
Anonymous Tizel said...

Bizarre une telle différence entre garçons et filles. Difficile de toute façon d'évaluer ce que tu donnes à chacun. Les filles sont réputées plus dépensières en matière de vétement par exemple - est-ce que tout cela est comptabilisé dans le chiffrage. Autre point, c'est souvent le pére qui gére l'argent. S'il donne de l'argent de poche à son fils, il en donnera sans doute aussi à sa fille. mais si il n'a pas de fils, il ai possible qu'il ne lui donne pas d'argent, estimant que c'est à la mére de gérer la chose.

Moi, quand j'avais 50Fr d'argent de poche au collége et 100Fr au lycée :).

Tizel

août 28, 2006 7:23 PM  
Blogger Scheiro said...

C'est parce que "le sujet ouvre sur plusieurs sujets" qu'il est justement difficile d'apporter un commentaire.

De plus, si l'on se place au niveau de la comparaison entre pays cités, on a aucun élément sur le revenu moyen des parents des pays respectifs, sachant aussi que le pouvoir d'achat fluctue d'un pays à l'autre. Avec 34€ en Allemagne on s'offre peut-être moins de choses qu'avec 22€ en France, par exemple. On peut penser qu'il est plus facile pour un adolescent d'avoir un petit boulot en Italie plutôt qu'en Belgique ou vis versa, ce qui influerait sur les sommes allouées. Etc ...

En tout cas, ce que je constate, c'est le maternage et le contrôle que subissent les ados français : rien de très étonnant à ce qu'ils soient si paumés dès que le niveau de confort tend à baisser sensiblement sur le plan national, comme quand il faudrait accepter le CPE pour que ceux, qui n'ont pas régulièrement les 22€ qui tombent du porte-monnaie de maman dans leur poche, puissent avoir une alternative.

Cette attitude hyper-protectrice, maternaliste, si répandue dans la majorité des parents envers leurs enfants, donne raison à Sloterdijk qui pense que modèle social fr. est très protégé, et qu'il est tout sauf romantique ou libéral.

août 28, 2006 8:46 PM  
Blogger IKdix said...

@ Raf
Salut, moi aussi je suis contente de te retrouver. J’aime ta façon de t’évader du sujet.

Je ne saurais répondre à ta première question.

Certains craignent un score de 20 % pour Le Pen. Cela me désole moi aussi !
A ce propos j’ai deux convictions
- Tout comme Mitterand, Chirac a exploité cette peur pour ratisser des votes.
- Le vote pour Le Pen est un avertissement au gouvernement et aux politiques de gauche comme de droite. Une discussion m’a confirmé les explications données par un site.

Par contre deux études de la Banque de France comparent l’endettement des ménages en Europe. A la mi-2005, les Français restent moins endettés que leurs voisins malgré une hausse de 13 % du taux d’endettement depuis dix ans. Je mettrais peu en cause la gestion de l’argent de poche dans leur enfance mais plutôt des conditions économiques et sociales différentes.

A mon avis, l’autonomie des enfants dans la gestion de leur argent de poche est formatrice.


@ Tizel
La différence entre les garçons et les filles ne m’étonne pas car je vis avec des adolescents. Elle s’est atténuée mais elle perdure encore.

Le sondage confirme que les filles achètent davantage des vêtements et des chaussures. Je suppose que ces acquisitions s’ajoutent aux achats des parents qui doivent être théoriquement équitables !

Pourquoi un père estimerait-il que c'est à la mère de gérer l’argent de poche d’une fille ?
A mon avis les deux parents peuvent gérer le budget et les deux doivent être actifs dans l’éducation.
Il est dangereux de se répartir les tâches car les jeunes mettent du sens, des sentiments et du pouvoir derrière tous ces actes en apparence anodins.

août 29, 2006 2:43 PM  
Blogger IKdix said...

@ Scheiro
Ha haaa ... serions-nous d’accord ?

- Effectivement le sondage ne nous renseigne pas sur les revenus familiaux et sur le pouvoir d’achat actuel dans les divers pays.
Une réponse est donnée par une autre étude.

- Moi non plus je n’approuve pas le maternage des jeunes Français. J’enseigne aux adolescents de 4ème et 3ème. Beaucoup manquent de maturité car leur éducation ne les prépare pas à l’autonomie.

> Tu dis « Sloterdijk pense que le modèle social français est très protégé, et qu'il est tout sauf romantique ou libéral. »

Sloterdijk ajoute : « La nation veut un éducateur, comme si elle désirait fondamentalement rester mineure, dépendante, et l’homme politique ne peut plus lui apporter ça. On pourrait aussi dire que la France est restée elle-même alors que le monde a évolué... »

Mais bien sûr, il y a un « IK » !
Doit-on comparer le CPE à de l’argent de poche ? ;-))

août 29, 2006 2:52 PM  
Blogger raf said...

Même si ça n'a rien à voir avec le sujet du post, l'étude que tu proposes sur le vote lepéniste est très interresante. Elle reflète l'analyse personnelle que j'en fait : les ouvriers qui votent le pen travaillent très souvent avec des immigrés qu'ils apprecient, ils votent fn pour foutre le merdier dans un jeu politique statique qui n'a jamais tenu ses promesses. Le racisme affiché de la plupart des ouvriers doit être comparé à celui caché des bourgeois. Car si l'ouvrier vote fn et veut que l'étranger "retourne dans son pays", le bourgeois lui déclare souvent "adorer les gens de couleurs" puis se met à parler à sa femme de ménage noire comme à une enfant. Les uns les considèrent comme égaux mais les rejettent, les autres les acceptent mais les considèrent dans le fond comme inférieurs. qui sont les plus dangeureux ?
Revenons à notre sujet : je voudrais juste ajouter sur le maternage des jeunes français qu'il est en rapport avec le cloisonnement excessif de notre société. Un jeune qui veut du travail demande à papa-maman un peu de piston pour espérer avoir de bonnes chances, un jeune qui veut un appart doit absolument mettre ses parents à contribution comme garants... il en est ainsi un peu partout, si on veut cesser de materner les jeunes, ils faut pour cela leur offrir de vrais chances d'autonomie, ce qui, cpe ou non, est loin d'être le cas actuellement.

août 29, 2006 5:16 PM  
Blogger Scheiro said...

Doit-on comparer le CPE à de l’argent de poche ? Oui, parce que ton sondage ne dit rien sur le nombre d'adolescents qui ne touchent pas d'argent de poche, puisqu'il n'est ici question que de moyenne. Mon expérience me fait dire qu'une bonne partie de la jeunesse française n'a pas droit à cette petite gâterie hebdomadaire ou mensuelle et que celle qui y a droit est habituées à ne pas perdre ce genre de petits privilèges, puisque tu conviens avec moi qu'elle est hyper-protégée. Ors le CPE faisait courir sur cette jeunesse argentée-de-poche un risque : celui d'être viré de sa place de salarié sans explications, quelque chose qu'un enfant gâté avec des revenus réguliers ne peut pas supporter. Mais un risque qu'un adolescent responsable et désargenté-de-poche était prêt à courir, parce que, justement, il en a déjà couru d'autres des risques et certainement bien plus sérieux. Aussi, on à vu des milliers de parents dorés défendre dans la rue leurs bambins adorés et argenté et tant pis pour ceux qui n'ont dans les poches que des cailloux, c'est pierres qui leur servent de projectiles mais qui ne permettent pas d'accéder financièrement et légalement aux mp3, playstations et fringues pour jeunes donzelles en représentation permanente. Seul un petit boulot et même un petit boulot de merde, précaire leur aurait permis de consommer sans magouiller. Mais bon, papa et maman qui peuvent payer des "études" à leur enfants ont dit NON ! Que les pauvres se démerdent comme avant, sinon on aura l'air aussi pauvres qu'eux surtout qu'eux méritent d'être pauvres puisqu'ils ne sont pas comme nous !!!

Tu comprends mieux la relation entre CPE et ARGENT de POCHE ou il y a encore un "IK" ? ;-))

août 30, 2006 12:29 AM  
Blogger Evret said...

Ils sont un peu radin les parents!
Nous sommes la lanterne rouge de l'Europe! Je vais monter un syndicat: le syndicat des sous-salairiers de l'Europe! :p
Je pense que l'argent de poche n'est pas un sujet de discussion dans les cours de récré parce que nous ne voulons pas évoquer ce qui est une source d'inégalité supplémentaire, il y a déjà assé d'écart entre les étiquettes de nos baskets!
Ce sondage prouve au combien les filles sont futiles alors que nous pensons Ipod, téléphones et photos numériques des objets permettant de se cultiver! Les filles pensent elles Zara et H&M!

août 30, 2006 12:40 AM  
Blogger Scheiro said...

100% d'accord avec Raf, alors qu'il a plus de 20 ans, avec Hospitalité Française, Tahar Ben Jelloun, qui a débuté en France comme sociologue, dénonçait déjà cet état de fait, en particulier, chez les ouvriers qui à l'époque votaient communiste - le FN n'avait alors pas plus de 5% des voix au plan national.

D'accord aussi avec Raf pour ce qu'il dit sur les petits bourgeois et leur "domestiques". Les grands bourgeois n'adressent pas la parole à la domesticité, ils consentent seulement à parler à leur vallets de chambre et qqs fois à leur chaufeur. Pour le reste, ils ont un intendant comme intermédiaire ;-))

D'accord enfin sur l'autonomie formatrice des ados, mais là je sais que tu es aussi d'accord IK.

août 30, 2006 12:56 AM  
Blogger raf said...

Je voudrais préciser que le racisme des bourgeois est pour moi très répandu, aussi bien chez les grands riches que dans la classe moyenne ou les bourgeois bohèmes... c'est un racisme sournoit car souvent il est inconscient et mélé de bons sentiments. On peut hélas se sentir proche des cultures africaines ou autre et cultiver sans s'en rendre compte ce vilain vice. Un africain de nos amis nous parle avec un fort accent, on s'habitue à lui répondre de manière simple, et ça vient tout seul. On a l'impression que l'on se comprend mieux comme ça, mais ce n'est rien d'autre que du préjugé et du racisme, que l'africain (ou autre), même s'il ne dit rien, perçoit tout à fait. Sauf dans le rare cas ou on a été élevé dans un univers multiculturel, le racisme est en chacun de nous, il prend diverses formes (peur, paternalisme...ect...) et est bcp plus difficile à éviter que ce que l'on croit. restons vigilents ;-)

août 30, 2006 2:00 AM  
Blogger IKdix said...

@ Raf
Je te propose de faire un billet sur le racisme.
Tu auras alors l'occasion de t'expliquer.

Pour l'instant, arrête les commentaires sur ce thème car nous nous éloignons de l'argent de poche.

août 30, 2006 3:02 AM  
Blogger raf said...

Au l'autre ! c'est aussi de ta faute, car je n'utilisais le racisme que comme exemple pour parler de l'hypocrisie des français dans les sondages, si tu avais embraillé là dessus et non sur le vote le pen je n'aurais pas développé... mais bon sorry quand même, et revenons à nos $₤¥€...

août 30, 2006 6:52 AM  
Anonymous ada said...

Bonjour Ikdix, passionannts vos échanges. Cela me donne envie d'écrire une notre sur la tenue du portefeuille dans notre tit famille... Puisque justement nous avons été sollicités par notre fille de 7 ans qui voulait que l'on commence à lui donner de l'argent de poche.
On n'a pas trop réussi à trancher la question. En partie à cause de moi parce que je suis une horrible mère censure qui devine déjà quels magazines roses sa fillette va acheter avec cet argent... Ca me fait trop mal au coeur. Je me soigne, ne vous inquiétez pas pour elle...

>Scheiro je voudrais savoir d'où tiens l'information selon laquelle ce sont uniquement les enfants "dorés" ? qui se sont prononcés dnas la rue contre le CPE ?
Les petits jeunes que j'ai vus de lycée professionnels (majoritairement même si pas entièrement issus de milieux populaires) avaient également exprimé une profonde amertume.

août 30, 2006 10:41 AM  
Blogger Scheiro said...

@Ada : je n'ai pas dit que c'était "uniquement" les dorés qui ont manifestés, mais il faudrait reconnnaitre que la plupart des collégiens ne savaient pas trop pour quoi ils manisfestaient, sinon sous le coup d'une propagande bien orchestrée par des éducateurs dorés : on sait que, tout comme pour le non à la constitution UE, la motivation des opposants ne tenait pas uniquement aux textes sur la loi, loin de là !

août 30, 2006 11:54 AM  
Blogger Mikkado said...

@Raf : Ce n'est pas bien, Raf ! Tu perturbes tes petits camarades de classes, la maîtresse n'est pas contente ! Et on ne dit pas de méchantes choses sur les petits bourgeois et les pôv zouvriers ;-))

août 30, 2006 12:25 PM  
Blogger IKdix said...

@ Mikkado - Scheiro
L'ironie n'a jamais été subtile !
Cette technique est éventée !

J'ai dit à Raf que je rédigerai un billet sur le racisme justement parce que c'est important et intéressant !

Je ne censure pas !
Je repousse les commentaires pour leur donner une "juste place" et laisser Raf s'exprimer plus librement sur ce sujet dans mon prochain billet !

août 30, 2006 12:50 PM  
Blogger Evret said...

Scheiro @ C'est évident les manifs n'étaient pas uniquement contre le CPE mais défendaient une idée plus général.

août 30, 2006 1:49 PM  
Blogger Otchoz said...

Scheiro j'aimerais bien savoir le fond de ta pensée là dessus. Pense tu qu'il s'agit de mouvements trop superficiels ou au contraire compris dans une certaine globalité justifiée ?

Pour témoignage personnellement j'ai jamais touché d'argent de poche mais je manque de rien... Et c'est pas une question idéologique c'est surtout qu'on est un peu trop bordeliques à la maison pour décider d'un jour et d'une somme régulière ^^.

août 30, 2006 3:07 PM  
Blogger Scheiro said...

@Evret & Otchoz vous déborder du cadre "argent de poche" et on va se faire tirer les oreilles ;-))
Mais pour donner rapido le fond de ma pensée : le CPE était un prétexte pour mobiliser les troupes (réélections du boss de la CGT dans la foulée) positionnement des partis d'opposition, et, comme d'hab, pour tout le monde, réactivation du mythe révolutionnaire.

Comme vous j'ai vécu ça de l'intérieur, puisque ça c'est passé alors que je trimais sur les cours de master en Sciences du Langages à Montpellier Université III alors que je bossais en même tps pour la B.U..

août 30, 2006 3:36 PM  
Blogger Mikkado said...

"Plus que les paroles, l'accent gouailleur achève de déconcerter Mouette. Elle a peu l'habitude de l'ironie et lorsqu'elle arrive à saisir quelque chose de ce langage inconnu, le mouvement de son âme n'est pas de colère, mais d'effroi."
BERNANOS, Mouette, 1937, p. 1323.

août 30, 2006 4:12 PM  
Blogger IKdix said...

@ Scheiro (alias Mikkado)
Ha ... haaa, c’est avec grand plaisir que je te tirerais les oreilles ! Et je crois que je ne suis pas la seule ! ;-)))

Les facs et les lycées ont manifesté.
Contrairement à ce que tu dis, seule une petite fraction de collégiens ont participé.

Certes les partis d'opposition en ont profité pour se positionner mais le mythe révolutionnaire ne peut être réactivé que si le mécontentement est majeur !
Le CPE fut un refus et un avertissement du
« ras le bol » général !

août 30, 2006 4:18 PM  
Blogger IKdix said...

@ Scheiro (alias Mikkado)
Parle un langage connu de tous et les autres te comprendront sans créer "des froids" !
IK

août 30, 2006 4:37 PM  
Anonymous perle said...

Je suis la mère (heureuse) d'un garçon de 16 ans qui ne souhaite pas recevoir d'argent de poche (pas folle la guêpe...).
Nous discutons des dépenses qu'il souhaite engager, comme nous le faisons avec mon mari pour les nôtres.
Il thésaurise ses étrennes et ses différents cadeaux pour acheter du matériel de musique et nous en discutons aussi.
Il est parti avec des copains une semaine en camping cet été et n'a pas dépensé l'intégralité de la somme qui lui était allouée pour vivre.
J'étais un panier percé et je le suis toujours, une incorrigible adepte des découverts qui font la fortune des banques.
Est-il trop sage, ne l'étais-je pas assez? Sincèrement, c'est rudement difficile de répondre à cette question.
Je suis aussi la principale animatrice du conseil de vie lycéenne et la trésorière du foyer de mon lycée et il m'arrive fréquemment d'avoir à discuter "pognon" avec les élèves. J'ai toujours vu des jeunes responsables et respectueux de l'argent public. Je crois que nos jeunes ne sont pas aussi innocents qu'on veut bien le croire et particulièrement ceux qui participent à la gestion du foyer familial, discutent avec leurs parents et trouvent une place dans cette discussion.
Donner de l'argent de poche et laisser l'ado se débrouiller tout seul avec, comme cela se passe le plus souvent , ne me semble pas si formateur que ça.
Et puis, il y a des gens doués en gestion d'argent, d'autres non, j'en suis le vivant exemple.

août 30, 2006 7:22 PM  
Anonymous adjaya said...

Avec trois fois rien, on peut tout faire : c'était ma devise car l'argent c'était plutôt rare. J'ai gardé cet état d'esprits et c'est sûrement pour cela que j'aime bricoler : Je ne peux pas acheter, donc j'invente et je fabrique ce qui me fait envi avec de la récupe et une bonne caisse à outil.
Quand je fais mes courses avec ma fille, elle file au rayon bouquin, et quand je viens la récupérer, souvent je lui achète un livre. L’argent, si elle sait l'apprécier ne la préoccupe pas encore vraiment. Elle revient avec son livre. Finalement, je ne suis pas gagnant, car les livres, c'est plutôt cher, mais bon..

août 31, 2006 5:24 PM  
Blogger IKdix said...

@ Scheiro
Nous sommes d’accord pour l’autonomie et nous avons certainement apprécié l’un et l’autre
« Mouchette », le livre de Bernanos.
Quant aux « IKS », je trouve naturel et sain de ne pas tous avoir la même idée ! Ceci favorise la discussion et la réflexion.

@ Raf
Tes commentaires seront vivement attendus dans mon prochain billet.
A bientôt.

@ Ada
Les échanges sont toujours passionnants, même s’ils sont parfois mouvementés ...
Dans le sondage, 9 ans est l'âge moyen des enfants qui commencent à recevoir de l'argent de poche.
Je serai une fidèle lectrice de ton blog, quel que soit ton billet.

@ Evret
Beaucoup voudront être membres de ton syndicat mais peu paieront la cotisation ... lol
J’approuve ton explication pour le silence sur ce sujet dans les cours de récréation.
Un petit « ik » : mes élèves-filles de 3ème sont loin d’être futiles :-)))

@ Otchoz et Perle
Les parents font des choix selon leurs moyens et leurs convictions.

- L’enfant qui n’a pas d’argent de poche n’a pas forcément moins car les parents achètent pour lui.

- L’argent de poche n’est pas forcément un supplément. L’enfant qui le perçoit doit souvent assumer des achats que les parents lui ont délestés.

L’autonomie n’exclut pas les discussions et les conseils ...

Merci pour vos témoignages.

@ Adjaya
Les livres sont des beaux cadeaux : tu offres à ta fille du rêve et de la culture.
Ton énergie et ta créativité sont de bons atouts pour son éducation.
Les choses que l’on a fabriquées ont souvent bien plus de valeur.

août 31, 2006 10:59 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home